Clap de fin?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est un post particulier. Ceux qui viennent pour la première fois sur le blog, ne le savent pas, les autres l’ont remarqué: le design du blog a une fois de plus changé. « Encore », diront peut être certains. Et oui, j’aime le changement, je suis toujours en train de bouger, de déplacer telles ou telles choses. Pas étonnant que je fasse la même chose sur le blog. Cette fois, le design restera un peu plus longtemps: je l’aime bien 😉

Outre la bannière qui a changé, vous avez sans doute remarqué ou pas, que je suis désormais seule sur l’avatar.  La raison est que je déménage à plus de 356 km, je rentre enfin dans ma commune d’origine. J’emporte, par la même occasion, ce petit blog. Je continue donc, en solo cette aventure blogging.

Certains penseront sûrement: « Eliana est peu présente, on voit peu de créations de sa part ».

Vrai et faux. Même si elle est peu présente par ses créations, ses conseils et avis m’ont toujours accompagné. Et puis, c’est un peu grâce à elle, que ce blog a vu le jour. Sans sa fille, qui lui a soufflé l’idée un jour: « Pourquoi ne pas créer un blog, pour partager vos créations? », je ne pense pas que je me serai lancée.

Aujourd’hui, nos chemins se séparent. Dernier retrouvaille, dernier « au revoir ». Elle part en vacances, et moi je déménage. A la rentrée, rien ne sera plus pareil. Lire la suite

DIY piñata princesse

 

Bonjour les ami (e)s,

Aujourd’hui, je vous montre enfin comment réaliser une piñata princesse. Ca fait un moment que j’avais annoncé cet article, mais manque de temps, doublé d’une météo capricieuse m’ont fait retarder ce projet (pour le séchage avec le mélange farine, eau; sinon moisissure assurée).

5

Vous aurez besoin de:

-Photocopie couleur, d’un buste de la princesse de votre choix.

-Bandes de papiers journaux, ou feuilles blanches.

-Papier crépon; papier Canson.

-Farine, eau.

-Colle vinylique.

-Pistolet à colle.

-Compas.

-Bolduc.

-Ballon.

-Cutter.

-Paire de ciseaux.

-Emballage de biscuits, et de céréales.

-Paillettes ou sequins (en option)

6

Préparation du papier mâché:

-Commencez par gonfler le ballon. Préparez un mélange  farine et eau (même quantité d’eau et de farine), portez à ébullition. Vous devez obtenir une sorte de crème, qui pourra se conserver 2 jours au frais.

– Appliquez en sur vos bandes, puis collez sur le ballon. N’hésitez pas à faire plusieurs couches (cf photos de l’épaisseur des couches. Je voulais une piñata épaisse, cette base a 3 ans) Mais vous n’êtes pas obligé d’utiliser cette colle farine, eau. Vous pouvez le faire aussi avec de la colle vinylique. Si vous vraiment si êtes pressé ou avez la flemme, optez pour une boule Japonaise, ça fera bien l’affaire aussi 🙂 .

pinata-princesse-lubies-de-filles-5

Pour suspendre la piñata, faites un trou à l’aide d’une trombone sur le nœud du ballon et accrochez le. (photo 1 ci-dessous)

Comme je le disais, j’avais déjà cette piñata en papier mâché. J’ai découpé le haut de ce qui était auparavant une piñata princesse Tania. J’avais trop gonflé le ballon et je n’aimais pas trop cette forme trop allongée, qui au final, ne ressemblait pas trop au bas d’une robe. Après découpage, uniquement de la partie du haut, j’ai mis un ballon à l’intérieur, puis celui-ci a été gonflé. Des bandes de papiers blancs ont été collées sur le haut du ballon. 3 jours après, il est toujours gonflé.

Après avoir éclater le ballon (photo 3), comme vous le voyez sur la photo 4, ça se nettoie facilement.

 

 

 

Montage de la figurine:

Découpez votre dessin, reportez le contour sur l’emballage du paquet de biscuit. Découpez, puis collez. Faites une coupure au milieu vers le bas (photo 3 ci-dessous), afin de coller la figurine sur le papier mâché.

 

 

Utilisez votre pistolet à colle, ou de la colle forte pour coller. Lire la suite

Avec un fil et un crochet…

Bonjour à tous!

Je suis très contente de rédiger le premier article de ce blog, qui est pour nous Eliana et moi, le début d’une belle aventure.

Nous espérons que vous trouviez inspiration, et astuces dans cet espace, et nous vous souhaitons une belle visite, et la bienvenue.

Que cette aventure dure le plus longtemps possible.

Je  partage quelques matériels que j’utilise pour le crochet, ainsi que les fils.

 

J’utilise une boîte hermétique  trouvée en grande surface à 7 euros. Elle me sert à stocker le petit matériel: reste de bobine de fils, aiguilles, ciseaux…

 

IMG_20160127_140958[1]Mon séparateur, il est petit mais me convient. Il peut accueillir le petit matériel comme des yeux de sécurité, des yeux mobiles, des boutons fantaisies, des rubans, des truffes, des boucles (récupérées sur des chaussures)…

IMG_20160130_165242Les yeux de sécurité utilisés pour sécuriser les doudous destinés aux jeunes enfants.

La fibre a été achetée dans un magasin d’équipement de maison, au rayon des oreillers. Le sac a coûté 10 euros. Rassurez-vous, il était plus rempli, il n’est plein qu’à moitié sur la photo. Un sac permet de réaliser pas mal d’ouvrages.

IMG_20160127_134341[1]Mousse- crochetfilet creation

Vous pouvez aussi penser à récupérer les mousses et autres garnissages des vieux canapés… pour en faire du rembourrage.

Coquillages-crochetfilet creationCoquillages déjà percés utilisés comme attaches, pour décorer, ou éventuellement pour faire des colliers…

Kit perlesKit strass pour customiser les head band, napperons, jeans, baskets… et des boutons fantaisies.

Boutons fantaisie

Pour finir, l’essentiel: Les pelotes, évidemment.IMG_20160127_132602[1]

Comme vous le constatez, ils proviennent du magasin  Phildar. Vous les trouverez également sur leur site Phildar Ils font souvent des promotions. Pour celles qui habitent en Outre-Mer, ils ne livrent pas dans les DOM-TOM. Possibilité de se faire livrer en Métropole et de se le faire expédier. Leurs fils sont très doux à crocheter. Pour les fils brillants, je conseille de le doubler car trop fin à crocheter seul; ou encore à l’utiliser en bordure.IMG_20160127_133856[1]

Un petit tour et puis s’en va… avec deux sacs de fils. En promo, ça valait quand même le coup.

A bientôt,

Eliana et Caroline (alias croch’et fil)